L’insertion d’aiguille en acupuncture est-elle douloureuse?

acupuncture

logo Shiatsu-Lille 2 Les aiguilles sont très fines de l’ordre de 0,25 mm et ne sont pas douloureuses. Néanmoins les aiguilles doivent passer la barrière de la peau pour qu’à ces points précis et en fonction de la spécificité de ces points d’acupuncture le cerveau soit informé et active l’énergie souhaitée.

 

Pourquoi le shiatsu se pratique-t-il au sol ?

massage-shiatsu

Llogo Shiatsu-Lille 2e shiatsu se pratique au sol afin de permettre au praticien d’utiliser efficacement son hara et de conserver toute la mobilité nécessaire au geste juste, dans la détente. Cependant, d’autres techniques sont possibles afin de se placer différemment pour donner des shiatsu complets à des personnes alitées, assises ou patients handicapés en fauteuils.

 

Pourquoi pratiquer le shiatsu sur des personnes habillées, alors que tant de massages se pratiquent sur peau nue ? Est ce que les vêtements n’empêchent pas de sentir l’énergie ?

logo Shiatsu-Lille 2Le shiatsu traditionnel se pratique toujours sur un patient vêtu. En effet, lors de la séance, les énergies du patient sollicitées au niveau des méridiens, descendent progressivement vers les organes et donc la surface du corps se refroidit. Il est donc non seulement nécessaire mais indispensable d’être habillé et le praticien prévoit en plus une couverture à proposer lors de la séance. Quant au fait de « moins bien sentir l’énergie » , les techniques du shiatsu et l’utilisation d’un autre type de sensibilité, ne nécessitent pas d’être peau nue. 

J’ai entendu dire que, pour être efficaces, les pressions shiatsu doivent être fortes et que c’est ainsi que travaillent les japonais, qu’en pensez-vous ?

logo Shiatsu-Lille 2Le travail sur la qualité de la pression est fondamentale. Appliquer des pressions fortes ne garantit pas un résultat probant. Le geste juste et efficace découle d’une posture et attitude justes. Le pouce, sur un méridien ou point d’acupuncture, se doit d’être à la fois réceptif, actif et respectueux: travail tout en nuances selon les lieux du corps touchés. Devenir « marteau » sur un pouce « burin » n’est pas ma façon de travailler. Quant à travailler « à la japonaise » Maître Tokuda Sensei est lui-même japonais.

Vous proposez la pratique d’un shiatsu complet, de quoi s’agit-il ?

logo Shiatsu-Lille 2

Au cours de la séance, et quel que soit le problème évoqué par la personne que je reçois, quelle que soit la pathologie du patient, je propose un shiatsu sur le corps dans son ensemble, sur les douze méridiens, à même de réguler de manière douce son terrain énergétique. Ma recherche du geste juste (et donc de l’attitude juste) demeure la base de ma pratique. Celle-ci est modulée par mon ressenti et le patient fait l’expérience d’un soin global et adapté. En résumé, lors d’une séance, le shiatsu est appliqué sur tout le dos, tous les méridiens des jambes et des bras et sur la tête, les épaules et la nuque. Je « travaille » certains points d’acupuncture plus particulièrement pour harmoniser le terrain énergétique ou pour favoriser l’atténuation d’un signe ou symptôme au fil de la séance. Je laisse ainsi au patient l’opportunité du ressenti d’un processus d’harmonisation de ses énergies, sans idée de pouvoir sur sa personne.